JEAN-ANDRE SILBERMANN

Fils d'André Silbermann, Jean-André est né à Strasbourg le 26 juin 1712 ; facteur d’orgues, historien et archéologue, membre du Grand Sénat de Strasbourg, il accompagne son père et s’initie très jeune à la facture d’orgues, en particulier à Ebersmunster où des tuyaux portent sa signature. Il reprend l’affaire familiale à 22 ans, à la mort de son père. Il apprend pendant une dizaine d’année le métier avec son père, mais il a également acquis une solide culture générale qui lui permettra d’écrire sur de nombreux sujets en dehors de l’orgue (histoire locale de la ville de Strasbourg, et traités d’archéologie.). Il laissa cinq manuscrits très précieux sur la facture d’orgue du XVIIIème siècle, concernant la description des orgues de son père, des notices sur la construction de certains de ses instruments, des description d’orgues d’Alsace ne provenant pas des ateliers Silbermann, ainsi que d’orgues ne se situant pas en Alsace.
Après l’achèvement de l’orgue de Saint-Thomas, il ira travailler en 1741 avec son oncle Gottfried, en Saxe, élargissant ainsi son horizon et apportant des innovations importantes pour les constructions suivant cette période.
Son atelier de Finkwiller verra la construction de 57 instruments qui seront montés sur place en Alsace, Suisse, et Pays de Bade, ainsi que le rapporte Jean-André lui-même. Il a travaillé en association avec ses frères Jean-Daniel I, Gottfried, et Jean-Henri.
Il se marie avec Anne Salomé Mannberger, le 22 août 1742, et 9 enfants naîtront de cette union. 2 fils se vouèrent à la facture d’orgues : Jean-Daniel II et Jean-Josias.
Il meurt à Strasbourg le 11 février 1783, laissant la succession de son entreprise à l’un de ses fils, Jean-Josias qui ne lui survivra que 3 ans.
Aucun de ses instruments n’a subsisté intact.
Deux fois seulement, au Temple Neuf, et à l’abbaye de St Blasien (Forêt Noire), il réalisera une lumineuse synthèse des factures françaises et allemandes, qui ont été détruites par les bombardements des guerres de 1870 et 1944. Ce furent les orgues les plus importants sortis de ses ateliers, instruments à 3 claviers et 47 jeux.

Retour à "l'association"

Renseignements, tarifs

Contact mail